Eh c’est parti pour le dernier épisode de la saison 1 de votre programme préféré !

Me revoilà ! J’espère que toi ça va toujours. C’est le dernier épisode (à moins que…) de la série d’article « Cet homme que je ne suis pas ». À la fin du deuxième épisode où je te parlais de mon rapport compliqué avec les critères de « l’homme moderne », je t’ai promis que j’arrêterai de te parler de l’homme que je ne suis pas, mais enfin te dire qui est cet homme que je suis. Je ne sais même pas si ça t’intéresse en fin de compte,  mais il me semble que c’est la meilleure façon de conclure cette série de trois articles, qu’en penses-tu ? 🙂

Par où commencer ? …

Je suis cet homme…

Je suis cet homme rempli d’insécurités, cet homme qui collectionne les angoisses.

Je suis cet homme qui ne sait faire du contact avec les autres qu’à travers de l’humour absurde et l’autodérision parce qu’il se sent “handicapé social” et que chaque rencontre est un nouveau défi.

Je suis cet homme qui, lorsqu’il était l’enfant, a été forcé rigoureusement et de manière systématique à ne jamais utiliser sa main gauche juste pour en faire un bon droitier.

Je suis cet homme qui ne sait pas danser autrement que de façon embarrassante.

Je suis cet homme tellement plus doué pour écouter que pour parler. Cet homme à qui tu te confies facilement par ce que tu sens qu’il ne te juge pas.

Il ne le dit pas, mais Rémi est aussi cet homme qui se sous-estime alors qu’il est bourré de talent ! Cet homme qui me fait rire chaque jour. Cet homme qui fait passer les autres avant lui.


Je suis cet homme qui porte la barbe pour regagner un semblant de virilité.

Je suis cet homme qui déteste la chaleur et préfère les froides journées d’hiver pour rester collé contre celle qu’il aime et lui tenir chaud.

Je suis cet homme qui a grandi avec des troubles psychomoteurs et une dyslexie.

Je suis cet homme qui aime regarder la pluie et qui n’a même pas peur de se retrouver trempé à cause d’elle.

Je suis cet homme tellement amoureux qu’il déteste ces moments où elle n’est pas là.

Rémi est aussi cet homme qui est le meilleur pour travailler avec quelqu’un comme moi : c’est à dire une personne chiante !  Rémi est cet homme qui aime écrire, lire et cuisiner (parfois plus que moi !)


Je suis cet homme qui a du mal à soutenir le regard des inconnus.

Je suis cet homme ridicule qui adore s’emmitoufler dans des plaids et enlacer les coussins.

Je suis cet homme qu’on a toujours choisi en dernier pendant les cours de sport quand il était enfant.

Je suis cet homme tellement chiant qui préfère faire l’amour plutôt que de « baiser ».

Je crois que j’ai vraiment une dent contre 50 shades of Grey ! 

Je suis cet homme qui trébuche sans arrêt mais ne tombe jamais vraiment.

Je suis cet homme qui ne boit pas d’alcool et à qui l’on répète, chaque soirée, à quel point il fait chier de ne pas boire.
Cet homme à qui l’on dit que, pour son enterrement de vie de garçon, on lui fera boire de force tous les verres qu’il a refusés.

Je suis cet homme chiant qui n’aime pas la musique forte. Cet homme qui préfère entendre ce qu’on lui dit sans crier plutôt que de rebondir sur place au rythme de la vibration des basses.

Rémi est cet homme qui a la soif de transmettre, cet homme qui a toujours une attention particulière et cherchera toujours à te faire plaisir.


Je suis cet homme à qui l’on en veut d’avoir renoncé, mais à qui l’on en voudra jamais autant qu’il ne s’en veut déjà. (
Cet homme qui trouvait que cette phrase sonnait bien mieux dans sa tête que sur le papier  )

Je suis cet homme qui n’a jamais aimé les foules et les endroits bruyants.

Je suis cet homme qui a toujours détesté son physique.
Cet homme qui ose modifier le corps “qu’on lui a offert” à coup de piercing et de tatouage, ne serait-ce que pour apprendre à l’aimer. Cet homme qui se trouve ridicule de s’en préoccuper autant alors qu’il a la chance d’avoir un corps fonctionnel.

Rémi est aussi cet homme qui n’a pas besoin d’avoir 36 « amis » et qui préfère passer du temps avec de « vrais amis » (même si ça signifie en avoir autant que les doigts d’une main)


Je suis cet homme hypersensible qui voit de la poésie partout. Cet homme qui se pose sans arrêt pour observer le vent qui fait danser les feuilles des arbres.
Cet homme toujours au bord des larmes quand il est bouleversé, mais qui ne pleure jamais malgré tout. (Sauf quand il baille ou coupe des oignons, là, cet homme pleure beaucoup.)

Je suis cet homme tellement curieux de tout que ses proches en ont marre qu’il n’ait pas dépassé le stade du “pourquoi” d’un gamin  de 4ans.

Rémi est cet homme qui est introverti, calme et réfléchit. Ce qui aide une fille un peu extravertie, nerveuse et pas toujours réfléchit comme moi !

Je suis Cet homme qui gardait tout pour lui jusqu’à éclater. Celui qui essaye maintenant de toujours dire les choses, malgré ses craintes de parfois blesser…

C’EST FINI !

Putain ! J’ai parlé de moi à la 3ème personne pendant tout un article, LE MELON quoi !
C’est ultra bizarre et en même temps ultra puissant ce genre “d’exercice”, d’écrire des phrases commençant par “je suis”… tu devrais peut être essayer pour voir ce que ça fait  et si ça te dis de partager ça avec nous, n’hésite pas à le faire dans les commentaires, il paraît que ça fait du bien ! 😉

EnregistrerEnregistrerEnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

EnregistrerEnregistrer

1 Petit Mot

  1. Woaw, c’était super puissant et touchant comme article… ça m’a limite mis les larmes aux yeux ! C’est con, j’ai presque eu l’impression que c’était des voeux de mariage. Alors que c’est juste une façon de t’assumer mais j’ai ressenti tout l’amour que vous avez l’un pour l’autre à travers cet article. On sent que vous êtes fais pour être ensemble. Ca m’a foutu des frissons (je me sens con de dire ça) mais c’est beau putain. <3

Ecrit un Petit Mot