2016 est là, au revoir 2015. L’année dernière, je m’étais fait quelques promesses, j’ai réussi à commencer certains points, enclencher de bonnes choses et je pense que je suis sur la bonne voie. Seulement, malgré toute la bonne volonté du monde, ce rituel de résolution à l’aube d’une nouvelle année me pèse. Pourquoi attendre le 1er janvier pour débuter quelque chose de bénéfique pour soi ? Pourquoi se vouer corps et âme ce jour particulier, en s’obligeant presque à s’y tenir, en suivant le mouvement massif de bonnes intentions ?

Je ne dis pas qu’il ne faut pas avancer vers des objectifs sains et de bonnes choses pour soi, mais faites le pour vous sans vous forcer à suivre cette « tradition annuelle ». Je me dis qu’attendre ce moment en se disant : « bon je commence le 1er janvier pour arrêter de fumer, de manger mal, de commencer le sport, (ajouter votre bonne idée du jour ici)… » c’est dommage et pas très sain car la plupart du temps, on abandonne vite. Pourquoi ? Parce que je pense que cette décision ne vient pas de moi, qu’on me force la main à devoir choisir de bonnes choses à faire à un moment bien précis pour bien faire.

Pour aller de l’avant, il me faut un déclic, une envie, un objectif. Que ça vienne de moi et moi seulement. Comme ce que j’essaye depuis plusieurs mois de mettre en place et d’avancer, ce qui sonne comme une répétition pour vous si vous me lisez depuis un moment : être bien dans mon corps et dans ma tête. C’est un chantier de toute une vie mais grâce à de petites étapes que je mets en place depuis longtemps, je suis convaincue d’avancer. J’ai compris que tout ne se ferait pas en 2 mois et que prendre son temps était une victoire en soi. Et ce n’est pas avec le début 2016 que je vais m’ajouter une pression supplémentaire pour avancer vers cet objectif.

La seule chose que je vais continuer à faire pour 2016, c’est d’être en accord avec moi même et être bien, tout simplement : m’entourer de positif et éviter/me débarrasser des éléments négatifs. Ce que j’aime quand une nouvelle année commence c’est cette sensation de partir d’une page blanche (effet qui est sûrement à l’origine de toutes ces bonnes résolutions que je prenais avant). Cette page blanche qui reste à écrire et qui promet d’être riche en expérience, en tests, en échecs mais aussi en succès. J’ai hâte de voir ce que me réserve cette nouvelle année. Pensez à vous, soyez vous même et entourez vous de positif : pas de prise de tête pour un maximum de bonnes choses !

Et vous, avez vous pris de bonnes résolutions pour 2016 ?

4 Petits Mots

  1. Il y a bien longtemps que je ne prends plus de bonnes résolutions pour la nouvelle année. Je me donne bien sur des buts à atteindre (qui me demandent quelques fois plusieurs années avant d’y arriver), mais ils viennent d’eux même à tout moment.
    Comme toi, pour avancer positivement, il me faut un tilt. Et lorsque j’ai ce tilt, je fais tout pour arriver à cet objectif. J’ai l’impression qu’on est plus motivée d’ailleurs en faisant comme cela.
    Bref, je te souhaite une bonne année et que le meilleur puisse t’arriver ;)

    • Kinoko Répondre

      Bonne année à toi aussi :) Il n’y a rien de mieux à mes yeux que de se donner des objectifs qui nous font plaisir et sans contraintes, ni pression.

Ecrit un Petit Mot